• Une histoire encore !

    L'école des Loisirs est une maison d'édition créée en 1965 spécialisée dans la création de livres pour enfants. A l'occasion de leur cinquantième anniversaire, les éditeurs ont décidé de créer une petite exposition qui regroupe l'ensemble des plus grands illustrateurs et auteurs de leur maison d'édition. Si vous aimez les livres, les beaux dessins et l'univers de l'Ecole des Loisirs, alors découvrez cette exposition du 1 octobre 2051 au 7 février 2016 au musée des Arts Décoratifs à Paris.
    L'exposition n'est pas grande et il ne vous faudra pas plus d'une demi-heure pour en faire le tour. Mais les œuvres exposées sont magnifiques et nous plongent avec délices dans l'univers enfantin de cette prestigieuse maison d'édition. On retrouve des originaux des Trois Brigands de Tomi Ungerer notamment, que j'ai eu la chance de voir à la première de cette exposition ! On apprécie le travail réalisé par Claude Ponti avec son célèbre poussin Blaise : un jeu grandeur nature où le petit poussin doit tirer dans des balles de plastique. Enfin, les univers d'auteurs tels que Nadja sont mis en scène, on découvre notamment des objets qui proviennent directement de son atelier.
    Il faut noter que l'exposition est très sombre pour protéger les œuvres exposées, l'ambiance de la visite n'en est que plus agréable car on a ainsi l'impression d'être dans un univers intime.

    Bref j'ai adoré cette exposition, mais surtout car j'ai pu rencontrer certains auteurs que j'admire beaucoup, je ne pense pas que la visite vaille le coup d’œil si vous n’êtes pas de grands amoureux du livre jeunesse, car vous risquez de vous ennuyer. A l'inverse, si vous connaissez bien les personnages de L'école des Loisirs, foncez au Musée des Arts Décoratifs pour une immersion dans un univers époustouflant et magique. 

    Tarifs et horaires : http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/qui-sommes-nous/pratique/horaires-et-tarifs

    Une histoire encore ! 50 ans de création à l'école des loisirs
    Musée des Arts Décoratifs
    107 rue de Rivoli, 75001 Paris
    Du 1 octobre 2015 au 7 février 2016


    votre commentaire
  • En ce moment et jusqu'au 31 janvier 2016 à lieu une exposition sur Osiris à l’Institut du Monde Arabe, dans le cinquième arrondissement de Paris. J'avais très envie de m'y rendre. J'y suis donc allée avec une amie. Je vous propose un compte-rendu de cette exposition et surtout mon impression.

    Osiris, mystères engloutis d'Egypte

    Il faut d'abord avouer que nous n'avons pas attendu très longtemps pour rentrer dans l'exposition, il faut compter environ 30 minutes d'attente en semaine. Le lieu est magnifique, rien à dire de ce côté là. C'est après être rentré dans le musée que les choses se gâtent.
    Tout d'abord le prix de la visite. Comptez 15,50 euros pour un billet plein tarif. Etant âgée de moins de 26 ans j'ai eu la chance de payer un ticket tarif réduit à 10,50 euros. Et heureusement. Pour en tout une petite heure de visite cela fait tout de même assez cher la minute ! Une fois la visite des quelques petites salles terminée, on comprend mieux pourquoi le personnel de l'Institut vous propose autant l'audioguide qui est inclus dans le prix du ticket... Cela allonge peut-être la durée de la visite et son intérêt. J'ai pour ma part décidé de ne pas prendre cet audioguide car j'étais en compagnie d'une amie et il est plus intéressant de parler de ses impressions avec quelqu'un qui vous accompagne que de passer une heure avec un casque et ne rien partager (d'après moi)... Bref, il faut se rendre seul à cette exposition et uniquement si vous avez une passion dévorante pour la religion de l'Egypte ancienne et les rites liés au Dieu Osiris.

    Les explications fournies au fur et à mesure de la visite sont assez répétitives et souvent inutiles. Nous dire qu'Osiris a été tué par son frère Seth une seule fois durant l'exposition aurait largement suffi par exemple. 
    C'est dommage car l'idée est géniale. Le titre "Mystères engloutis d'Egypte" me donnait presque des frissons. Mais le résultat est très moyen : on voit quelques belles statues, certes en bon état, et deux ou trois vidéos sur les explorations sous-marines des archéologues. Les œuvres présentées sont soit extraites des profondeurs de la mer Méditerranée soit prêtées par des collections de musées d'Egypte. Les pièces sont magnifiques et la disposition des salles, notamment grâce à l'éclairage, nous donne l'impression d'être nous aussi plongés dans ces villes submergées.

    Osiris, mystères engloutis d'Egypte

    Osiris, mystères engloutis d'Egypte

     

     

     

     

     

     

     

    Je ne dirai pas que je suis déçue par cette visite puisque j'ai tout de même passé un bon moment car j'étais accompagnée de mon amie avec qui même la pire des expositions serait une grande aventure. Mais tout de même, si c'était à refaire je n'y retournerais pas.


    votre commentaire
  • J'ai eu l'occasion de me rendre à l'exposition qui se déroule du 12 février au 5 juillet 2015 au musée Marmottan Monet à propos de La toilette, la naissance de l'intime. J'ai plutôt apprécié cette visite, malgré la foule.

    La toilette, naissance de l'intime

    J'y suis allée en compagnie d'une amie, elle aussi amoureuse des livres et de l'art. Nous avons tout d'abord parcouru l'ensemble du musée et observé les œuvres de l'exposition permanente. Celles-ci ne sont pas extraordinaires. Il y a de nombreux meubles, des portraits de hauts personnages comme Napoléon et une pièce entière dédiée aux enluminures, tableaux et livres du Moyen-Âge.

    Une fois passée toute cette partie du musée, nous avons découvert l'exposition qui nous intéressait. J'ai bien aimé cette visite, on apprend beaucoup de choses comme des anecdotes à propos des habitudes de toilette depuis le XVIe siècle à nos jours ainsi que leur représentation dans l'art. Il faut noter qu'il y a de nombreuses œuvres du XVIe siècle au XXe siècle, mais très peu sont modernes. On trouve quelques Picasso mais sinon il ne faut pas s'attendre à une exposition de tableaux contemporains. Cette visite est donc intéressante pour la culture générale, mais elle n'apporte pas grand chose si l'on cherche à voir de belles œuvres d'art.      

    Finalement, une fois cette exposition terminée, on découvre une pièce magnifique où se trouve une très belle collection d’œuvres de Monet. Ce dernier étant l'un de mes peintres préférés, j'ai adoré cette partie du musée. Il faut absolument voir ces tableaux gigantesques.

    Je vous laisse donc découvrir une sélection de tableaux présents lors de cette exposition.

    La toilette, naissance de l'intime

    Portait présumé de Gabrielle d'Estrées et de la Duchesse de Villars au bain - Anonyme (Fin du XVI)

    La toilette, naissance de l'intime

    Une dame à sa toilette - François Boucher (1738)

    La toilette, naissance de l'intime

    Le rouge à lèvres - Frantisek Kupka (1908)


    1 commentaire
  • Grâce à l'une de mes meilleures amies j'ai eu la chance de découvrir un artiste que je ne connaissais pas jusqu'à aujourd’hui. En effet, j'ai eu l'honneur de me rendre à la soirée d'inauguration de l'exposition à propos de Pierre Bonnard qui se tient au musée d'Orsay du 17 mars 2015 au 19 juillet 2015.

    Amoureux de peinture ou simples amateurs d'art, je vous invite fortement à aller voir cette exposition. Les œuvres de Bonnard présentées dans la galerie sont superbes et nombreuses. Le peintre ayant eu des influences japonaises et impressionnistes plaira certainement au plus grand nombre. Il faut noter aussi que les tableaux présentés sont à la fois des paysages, des portraits mais aussi des photographies. Cette dernière partie est surement la moins intéressante de la visite mais ravira les amoureux de la photographie. Les paysages peints par Bonnard sont d'après moi les plus belles œuvres de ce très bon peintre, en particulier ceux représentant la campagne de l'Arcadie, une région du sud de la Grèce. Dans ses peintures de paysages, mon préféré reste L'amandier en fleurs (1946).

    Pierre Bonnard, peindre l'Arcadie

     

    Les couleurs sont superbes, même si un peu pâles pour certaines œuvres. Quant aux portraits, certains sont magnifiques notamment L'homme et la femme (1900) qui est clairement mon préféré de cette exposition.

    Pierre Bonnard, peindre l'Arcadie

    D'autres portraits sont effrayants comme Nu dans un intérieur (1912-1914) où l'on ne sait pas qui du spectateur ou du tableau est observé et qui surtout vous procure une sensation de malaise profond.

    Pierre Bonnard, peindre l'Arcadie

    Puis, toute une partie des peintures de Bonnard renvoie à la toilette féminine comme Nu dans le bain au petit chien (1940-1946) qui lui aussi met mal à l'aise le spectateur car le modèle semble s'être noyé dans son bain, ce qui renverrait au suicide de la maitresse de Bonnard.

    Pierre Bonnard, peindre l'Arcadie

    Finalement, ce sont certainement les autoportraits réalisés par le peintre qui sont les plus dérangeants car on a l'impression que ce dernier ne s'aimait pas lui-même et qu'il cherchait toujours à se représenter dans la laideur, comme dans Autoportrait dans la glace du cabinet de toilette (1939-1945).      

    Pierre Bonnard, peindre l'Arcadie

    Bref, si vous avez envie de voir de belles peintures et de découvrir un peintre incroyable, le tout dans un des plus beaux musées de Paris, alors rendez-vous avant le 19 juillet 2015 au musée d'Orsay pour l'exposition Pierre Bonnard, peindre l'Arcadie. L'entrée pour l'exposition temporaire et permanente est au prix de 11 euros plein tarif. Et si la visite vous a plu, vous pouvez en conserver une trace chez vous en vous procurant le catalogue de l'exposition disponible aux éditions Hazan.

    Pierre Bonnard, peindre l'Arcadie-couverture

    Pierre Bonnard, peindre l'Arcadie
    Hazan, collection "Catalogues d'exposition"
    45 euros

    9782754108294


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique