• La fabrique des mots

     La fabrique des mots

    La fabrique des mots est le cinquième et dernier volume de la série d'Erik Orsenna au pays de la langue française. Je n'ai pas lu les précédents titres mais je pense m'y mettre rapidement car j'ai été très emballée par ce roman. La narratrice, une petite fille nommée Jeanne, nous raconte son aventure au pays des mots. D'où viennent-ils ? Quelles sont leurs racines et leur histoire ? Que veulent-ils dirent au delà de la signification première du dictionnaire ? Que nous apportent-ils ? Bref, que sont les mots ? Ils sont tellement de choses qu'il faudrait une bibliothèque entière pour parler d'eux, mais ce que l'auteur a réussi à nous faire comprendre dans ce court texte (120 pages !), c'est qu'ils sont peut-être créés par nous, mais ils nous font grandir, vivre et ils donnent un sens à notre existence. Alors, que serions-nous sans eux ? Rien. Et c'est ce qui se passe dans ce roman. Le président décide de n'autoriser qu'une liste de douze mots et uniquement des verbes ! Quelle tragédie ! Heureusement, Jeanne et ses camarades de classes ont de la chance, car leur maitresse est amoureuse des mots et elle va les emmener faire un voyage dans ce monde merveilleux qu'est la langue française. 
    J'ai adoré cette lecture qui nous rappelle que dans chaque mot, même le plus simple, il y a une histoire vieille de parfois plusieurs siècles qui en dit long sur les voyages et rencontres entre les langues. Car, notre langue est riche de plusieurs origines et on a tendance à l'oublier parfois. Le Grec, le Latin, l'Arabe, le Japonais, le Russe, l'Anglais et tant d'autres langues sont à l'origine de nombreux mots que nous utilisons au quotidien. Ce dernier point sera d'ailleurs ma seule critique. Car Erik Orsenna semble fier des origines étrangères de notre langue, ce en quoi il a parfaitement raison, mais cela ne semble vrai que pour les mots anciens. En effet, j'ai remarqué que lorsqu'il parle des mots plus récemment ajoutés au dictionnaire alors le texte devient plus condescendant comme si ces mots récents n'avaient pas leur place dans notre vocabulaire et que "le triomphe de l'anglais" et "la dégringolade du français" (page 95) étaient forcément quelque chose "d"humiliant" (page 95). Je trouve cela assez triste, car l'ajout de nouveaux mots qui viennent de l'anglais ne va pas détruire la langue française, mais pourrait plutôt l'enrichir. Malgré ces quelques pages à propos de l'Anglais, qui m'ont un peu énervée, j'ai passé un excellent moment lors de cette lecture que je vous recommande vivement, car ce texte m'aura rappelé qu'il faut toujours se renseigner sur d'où viennent les mots car ils nous aident à savoir d'où l'on vient et où l'on va.

     

    La fabrique des mots
    Erik Orsenna
    Livre de poche
    5.90 euros
    9782253194996

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :