• La vie des elfes

    La vie des elfes-couverture

    Maria et Clara sont deux petites filles de 12 ans qui sont connectées par un lien magique. Elles ont toutes deux été abandonnées à la naissance. Maria a été élevée dans une ferme au sein d'une famille française et Clara a grandi dans une montagne italienne. Mais, un jour le destin les force à emprunter le chemin difficile qui mène à l'âge adulte. De terribles épreuves les attendent et elles ne sont pas au bout de leurs peines. 
    J'ai été extrêmement déçue par ce texte ! L'histoire est sans intérêt, on n'a aucune envie de savoir comment cette "aventure" va se terminer. Les passages relatant la vie de Maria sont incroyablement longs et ennuyeux. L'auteur passe son temps à faire des digressions qui m'ont agacée. Le style est très fatiguant à lire car on ne comprend pas trop où Muriel Barbery a voulu en venir. Elle n'écrit ni bien ni mal c'est juste insupportable à suivre car ses phrases sont trop longues et elle nous perd. J'ai mis ce livre en pause pendant plus de deux semaines car je n'arrivais pas à avancer dans l'histoire et pourtant il ne me restait que 50 pages mais je n'avais aucune envie de le terminer. J'ai finalement pris mon courage à deux mains et je me suis lancée dans la fin du roman. Et là une mauvaise surprise m'attendait : il va y avoir une suite ! Autant vous dire que je n'irai pas la lire. Finalement, je me demande quel type de public sera touché par ce roman. En effet, les amateurs de fantastique ne s'y retrouveront pas à cause du style très perturbant et ceux qui ne lisent jamais de fantastique ne voudront pas le lire à cause du caractère "magique" de l'histoire. Clairement, vous n'y perdez rien.     

    La vie des elfes
    Muriel Barbery
    Gallimard, collection "Blanche"
    19.50 euros
    9782070148325


  • Commentaires

    2
    Lundi 13 Avril 2015 à 21:07

    J'aime ta critique :D merci de nous mettre en garde :P

    1
    Lundi 13 Avril 2015 à 20:52

    Wahoo! Tu n'y est pas allée de main morte effectivement :P
    Je suis assez d'accord avec toi: c'est assez flou, le fonds est quasi inexistant et le grand public risque d'être déboussolé, s’attendant à autre chose derrière ce titre accrocheur où on nous promet des elfes qui n'y ressemblent ni de près ni de loin.
    J'aurai tendance à comparer son style à du Ponge (lourd, pompeux mais joli) ou à du Vian (tu comprend pas grand choses mais c'est poétique).
    En fait il faudrait le prendre pour un long poème en prose très perché et à réserver qu'à une certaine clientèle.


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :