• Les Ferrailleurs tome 1

     Les Ferrailleurs tome 1

    C'est la panique au château des Ferrayor ! La poignée de porte de tante Rosamud est introuvable. Tous les habitants de la terrible maison sont réquisitionnés pour retrouver l'objet de naissance de la pauvre femme. Clod Ferrayor est appelé en particulier car son aide peut se révéler précieuse dans cette tâche ardue. Il possède le don d'entendre les choses murmurer, crier, vociférer leurs noms. Ainsi, Clod se lance en quête de la poignée de porte, mais il ne tarde pas à découvrir que quelque chose cloche au manoir.
    Clairement destiné à un public adulte, ce premier volume de la série des Ferrailleurs tient toutes ses promesses. L'univers est glauque, les personnages sont mauvais et dégoûtants et l'ambiance nous glace souvent le sang. Les admirateurs de Tim Burton adoreront les illustrations de l'auteur qui apportent une touche de morbide supplémentaire à l’œuvre. Le traitement de la bâtisse, qui enferme nos héros dans un monde en huis clos effrayant, est remarquable. On est saisi par la maîtrise de l'auteur qui livre un texte à la hauteur de nos espérances. Les objets semblent réellement animés d'une volonté qui leur est propre et le livre que l'on tient se transforme alors en véritable miroir sur un univers parallèle dans lequel on aimerait se trouver réellement. Attention tout de même, si vous avez n'aimez pas les déchets, vous risquez d'être dégoûtés par cette lecture. Car les description de la décharge sont réalistes au point que l'on a l'impression d'être plongé dans une mare de pourriture...

     

    Les Ferrailleurs, tome 1 : Le château
    Edward Carey (traduit de l'anglais)
    Grasset
    22 euros
    9782246811855


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :