•  

    La littérature de science-fiction est vaste et propose un panel foisonnant d'ouvrages. Parmi les plus grands classiques de ce genre, Blade Runner est immanquablement le titre de Philip K. Dick à ne pas rater.
    Dans un futur plus ou moins proche, la Terre est devenue irrespirable. Les animaux sont presque tous éteints, ainsi la possession d'un animal est devenue d'une importance cruciale pour les humains restés sur l'ancienne planète bleue. C'est dans ce paysage en décomposition que Rick
    Deckard mène sa vie de Blade Runner, un policier spécialisé dans la traque et la destruction des Androïdes. Cet agent n'a qu'un seul but, pouvoir s'offrir enfin un véritable animal, autre chose en tout cas que son mouton artificiel. Il comprend donc que la chance est avec lui le jour où six Nexus-6, des Androïdes de dernière génération, se cachent dans sa ville. Commence alors une course poursuite endiablée qui mènera notre policier dans des méandres obscurs.
    Ce formidable roman traite de tellement de sujets qu'il est impossible de les résumer tous. Pour rendre un hommage suffisant à ce grand texte il faut simplement dire qu'il parle de l'Humanité avec une minutie et un œil extrêmement intelligent. À travers le roman, Philip K. Dick traite avant tout de philosophie et nous offre un ouvrage qui résonne encore aujourd'hui par son authenticité et sa vérité.

     

    Blade Runner
    Philip K. Dick (traduit de l'anglais, USA)
    J'ai Lu
    6 euros
    9782290094495

     


    1 commentaire
  •  

    Suisen

    Tout semble aller dans le meilleur des mondes pour Gorô. Ce père de famille respecté est à la tête d'une très grande entreprise d'export d'alcools. Les relations avec ses clients sont au beau fixe, sa femme ne lui fait pas d'histoires, ses enfants suivent de bonnes études et ses nombreuses maîtresses lui apportent beaucoup de satisfaction. Mais, alors, que se passe-t-il depuis quelques jours ? L'ordre naturel des choses semble bouleversé. En quelques heures, la vie bien ordonnée de Gorô semble partir à vau-l'eau. Est-ce le soudain rappel d'une aventure amoureuse enfouie loin dans son passé qui fait basculer le quotidien de cet homme vers un terrible enfer ?
    Au premier abord, le personnage principal de ce roman est totalement antipathique. Méchant, sexiste, raciste et imbu de sa propre personne, il a tout de l'antihéros. On peut même dire qu'il est un vrai goujat. Pourtant, lorsque l'on rentre plus en avant dans la lecture, on découvre un être complexe et très intéressant. Comme toujours avec Aki Shimazaki, on est émerveillé par la subtilité simple et percutante du texte. En quelques pages seulement, elle nous dresse le portrait d'un homme torturé. Bien sûr, à travers lui, c'est aussi le Japon que l'auteur tente de nous dépeindre. Tradition et modernité n'ont jamais été autant en confrontation que dans ce volume. Sublime roman sur l'importance du passé, la place omniprésente de la psychologie dans nos vies et l'impuissance de l'être face à la volonté des autres, Suisen est un petit bijou. On en redemande !

     

    Suisen
    Aki Shimazaki
    Actes Sud
    15 euros
    9782330072124


    votre commentaire
  •  Le grand jeu

    Écrire, c'est bien. Bien écrire, c'est mieux ! Paru à la rentrée littéraire 2016, le nouveau roman de Céline Minard nous prouve, une fois de plus, qu'il vaut mieux se taire lorsque l'on n'a rien à dire. Pourtant, cela partait plutôt bien. Au premier abord, l'histoire semble engageante. Notre narratrice nous raconte son quotidien en pleine montagne. Elle est seule, elle a aménagé une cabane et vit du jardinage et de belles balades dans la nature. L'idée était donc bonne, on pouvait s'attendre à un beau roman contemplatif sur la force et la beauté du grand air. C'est raté. Nous avons une nouvelle fois droit à un ramassis de stupidités. L'auteur s'y croit tellement qu'on pourrait presque la voir baver d'autosatisfaction à chaque page. Elle semble même parfois nous prendre un peu pour des idiots. En effet, par exemple lorsqu'elle nous parle de la hauteur à laquelle se situe la cabane de la narratrice, elle se sent obligée d'indiquer ce nombre en chiffres après l'avoir noté en lettres. Donc, pour Céline Minard, le lecteur n'est pas allé au delà du CP et est certainement un illettré. 
    Pitié, arrêtez d'écrire des navets pareils. Nos yeux vous remercieront.

    Le grand jeu
    Céline Minard
    Rivages
    18 euros
    9782743637507


    votre commentaire
  •  Phare 23

    Dans l'infini de l'espace le silence règne en maître. La solitude et l'ennui y sont vos seules compagnies. Cela ne semble pas déranger notre narrateur qui s'est retranché dans une station de surveillance. Son rôle : gérer le passage des vaisseaux dans une région reculée de la galaxie. Dans un contexte de guerre totale, cet ancien militaire cherche la paix de l'âme. Malheureusement un terrible accident a lieu dans son secteur. Commence alors une drôle d'aventure pour cet homme dont nous ne saurons jamais le nom.
    Phare 23 est un véritable hymne à la paix. Le personnage principal, excellent dans son rôle d'anti-héros, est un déchet. Détruit par les horreurs de la guerre contre une espèce extraterrestre, il choisit la solitude. Mais celle-ci lui pèse rapidement. Il n'est pas satisfait de sa situation. Et nous non plus au début de l'aventure. Car l'histoire prend son temps. Il faut au moins cinquante pages avant que l'action arrive sous la forme d'un caillou qui parle. A partir de ce moment, Phare 23 se transforme en un capharnaüm extra jouissif. On ne le lâche plus, on en redemande même, quel dommage que le roman soit si court et qu'il ne propose pas de suite ! Bref, les inconditionnels de Science Fiction ne doivent pas passer à côté de ce bijou.

     

    Phare 23
    Hugh Howey
    Actes Sud
    19,80 euros
    9782330066321


    votre commentaire
  •  Les Hautes Montagnes du Portugal

    Après L'Histoire de Pi, Yann Martel revient en force avec ce nouveau roman ensorcelant. Le lecteur est invité à un voyage dans le temps et l'espace. Trois hommes, qui ne se connaissent pas mais sont liés par le destin, sont irrésistiblement attirés par les Hautes Montagnes du Portugal, une région reculée du pays. Du début du XXe siècle à la fin des années 1980, on part en vadrouille du centre de Lisbonne, en passant par le Canada et les États-Unis pour finir dans ces plaines perdues et oubliées de tous. Le charme opère, même si les relations entre les personnages sont parfois tirées par les cheveux. Les idées sont bonnes, l'auteur sait poser les questions qui dérangent sur des sujets graves comme le deuil ou la religion. L'imagination sans limite de Yann Martel est toujours aussi efficace, on est souvent émerveillés, parfois étonnés mais jamais déçus.

     

    Les Hautes Montagnes du Portugal
    Yann Martel
    Grasset
    22 euros
    9782246861812


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique