• La supplication

    Ayant énormément apprécié la série Chernobyl diffusée pas HBO, j'ai eu envie d'en apprendre plus sur cet événement. Je me suis donc lancée dans la lecture de La supplication de Svetlana Alexievitch paru aux éditions J'ai Lu. L'ouvrage paru en 1997, soit 10 ans après la catastrophe, est une série de témoignages. L'auteure nous propose donc une série de portraits, elle laisse la parole aux victimes, aux scientifiques, aux liquidateurs et aux personnes ayant vécu ou vivant encore dans les zones contaminées. Elle ne donne aucune explication, elle donne simplement la parole à ceux qui ne l'on jamais eue. 

    Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce texte poignant, d'une intensité rare. Les personnes interrogées parlent finalement peu de la centrale, mais l'ombre de cette dernière plane indubitablement tout au long du récit. La peur, la maladie, la mort et l'Apocalypse sont au cœur de tous les témoignages. Certaines phrases résonnent longtemps après la lecture, comme celle-ci :"Il n'y a pas de roman de science-fiction sur Tchernobyl. La réalité est encore plus fantastique."

    La supplication, Tchernobyl Chronique du monde après l'apocalypse
    Svetlana Alexievitch 
    J'ai Lu
    7 euros
    9782290135990

     


    votre commentaire
  •  La fabrique des mots

    La fabrique des mots est le cinquième et dernier volume de la série d'Erik Orsenna au pays de la langue française. Je n'ai pas lu les précédents titres mais je pense m'y mettre rapidement car j'ai été très emballée par ce roman. La narratrice, une petite fille nommée Jeanne, nous raconte son aventure au pays des mots. D'où viennent-ils ? Quelles sont leurs racines et leur histoire ? Que veulent-ils dirent au delà de la signification première du dictionnaire ? Que nous apportent-ils ? Bref, que sont les mots ? Ils sont tellement de choses qu'il faudrait une bibliothèque entière pour parler d'eux, mais ce que l'auteur a réussi à nous faire comprendre dans ce court texte (120 pages !), c'est qu'ils sont peut-être créés par nous, mais ils nous font grandir, vivre et ils donnent un sens à notre existence. Alors, que serions-nous sans eux ? Rien. Et c'est ce qui se passe dans ce roman. Le président décide de n'autoriser qu'une liste de douze mots et uniquement des verbes ! Quelle tragédie ! Heureusement, Jeanne et ses camarades de classes ont de la chance, car leur maitresse est amoureuse des mots et elle va les emmener faire un voyage dans ce monde merveilleux qu'est la langue française. 
    J'ai adoré cette lecture qui nous rappelle que dans chaque mot, même le plus simple, il y a une histoire vieille de parfois plusieurs siècles qui en dit long sur les voyages et rencontres entre les langues. Car, notre langue est riche de plusieurs origines et on a tendance à l'oublier parfois. Le Grec, le Latin, l'Arabe, le Japonais, le Russe, l'Anglais et tant d'autres langues sont à l'origine de nombreux mots que nous utilisons au quotidien. Ce dernier point sera d'ailleurs ma seule critique. Car Erik Orsenna semble fier des origines étrangères de notre langue, ce en quoi il a parfaitement raison, mais cela ne semble vrai que pour les mots anciens. En effet, j'ai remarqué que lorsqu'il parle des mots plus récemment ajoutés au dictionnaire alors le texte devient plus condescendant comme si ces mots récents n'avaient pas leur place dans notre vocabulaire et que "le triomphe de l'anglais" et "la dégringolade du français" (page 95) étaient forcément quelque chose "d"humiliant" (page 95). Je trouve cela assez triste, car l'ajout de nouveaux mots qui viennent de l'anglais ne va pas détruire la langue française, mais pourrait plutôt l'enrichir. Malgré ces quelques pages à propos de l'Anglais, qui m'ont un peu énervée, j'ai passé un excellent moment lors de cette lecture que je vous recommande vivement, car ce texte m'aura rappelé qu'il faut toujours se renseigner sur d'où viennent les mots car ils nous aident à savoir d'où l'on vient et où l'on va.

     

    La fabrique des mots
    Erik Orsenna
    Livre de poche
    5.90 euros
    9782253194996

     


    votre commentaire
  •  Felix et la source invisible

     

    Félix coule des jours heureux à Paris. Il vit avec sa mère qui tient un café. Il ne connaît pas son père mais les nombreux habitués du café sont pour lui comme une grande et belle famille. Mais un jour, la mère de Félix tombe dans une grande dépression et rien ne semble pouvoir la guérir.
    Le dernier roman d'Eric-Emmanuel Schmitt traite de l'animisme. J'ai beaucoup aimé la première partie qui se déroule à Paris et où l'on fait la connaissance des nombreux habitués du café. Les personnages sont drôles, attachants et ils ont tous une personnalité bien marquée, presque clichée pour certains, mais qui nous accroche dans l'histoire. J'ai moins aimé la seconde partie du texte qui se passe en Afrique, dans le village natal de la mère de Félix. Le récit perd tout son côté délirant pour se concentrer sur le sujet qui intéresse l'auteur : l'animisme. C'est un sujet passionnant mais je l'ai trouvé traité un peu à la va-vite. Pourtant, je n'ai pas lâché cet ouvrage et j'ai passé un excellent moment. Je vous recommande donc cette lecture si vous ne savez pas comment vous occuper lors de votre prochain voyage en train, vous ne verrez pas le temps passer !

     

    Félix et la source invisible
    Eric-Emmanuel Schmitt
    Albin Michel
    17 euros
    9782226440013


    votre commentaire
  • Grégoire et le vieux libraire

    Grégoire travaille depuis peu dans une maison de retraite. Il y fait la connaissance d'un vieux libraire atteint de la maladie de Parkinson. Sa maladie, ainsi qu'un problème de vue, l'empêchent de lire comme avant. Ainsi, le vieil homme demande à Grégoire de lui lire des ouvrages une heure par jour. Cette rencontre et ces séances de lecture vont peu à peu changer le quotidien de l'ensemble des habitants de la maison de retraite.
    J'ai beaucoup aimé cette belle histoire de transmission qui plaira aux amoureux des livres. Elle nous rappelle l'importance du vivre ensemble et de la communication. Les personnages sont très attachants pour la plupart, l'un d'entre eux au contraire vous fera grincer des dents... En tout cas, j'ai vraiment passé un agréable moment et cette lecture m'a donné envie de lire et relire de nombreux classiques.

     

    Grégoire et le vieux libraire
    Marc Roger
    Albin Michel
    18 euros
    9782226437815


    votre commentaire
  • Ma sélection pour Noël

     

    Vous n'avez aucune idée de ce que vous allez offrir à vos amis ou aux membres de votre famille pour Noël ? Alors je vous propose une petite sélection de livres pour tous les âges avec lesquels vous êtes sûrs de faire plaisir !

    Cliquez sur les titres des livres pour voir la critique complète.

    Pour les adultes

    Le discours de Fabrice Caro, pour celles et ceux qui aiment l'humour noir.

    Sorcières de Mona Chollet, pour celles et ceux qui ont envie d'apprendre.

    Valentine ou la belle saison de Anne-Laure Bondoux, pour celles et ceux qui veulent se détendre avec un bon roman.

    La papeterie Tsubaki de Ito Ogawa, pour celles et ceux qui aiment le Japon et veulent un roman très agréable à lire.

    Pour les plus jeunes

    Capitaine Rosalie de Timothée de Fombelle, pour les jeunes dès 7 ans.

    Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot, pour les jeunes dès 10 ans qui veulent découvrir le Jazz.

    Le fabricant de poupées de Cracovie de R. M. Romero, pour les jeunes dès 12 ans qui s'intéressent à la Seconde Guerre Mondiale.

    Caribou Baby de Meg Rosoff, pour les jeunes dès 15 ans qui veulent rigoler un bon coup.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique