• Calpurnia et Travis

    C'est dans la campagne texane que Calpurnia Tate grandit au début des années 1900. La jeune fille vient de fêter ses treize ans et son monde se résume à sa petite ville et la nature qui l'entoure. Heureusement, Calpurnia est une scientifique en herbe, elle aime se balader avec son grand-père pour élargir ses connaissances, en biologie notamment. Pourtant, la passion de Calpurnia ne fait pas plaisir à tout le monde. En effet, ses parents préféreraient qu'elle s’intéresse plus à ses travaux de couture qu'à la composition des plantes vertes. Mais Calpurnia n'a pas dit son dernier mot ! Elle fera tout pour que son intelligence et ses désirs soient enfin remarqués et pris en compte. L'arrivée de sa cousine Aggie, rescapée d'un cataclysme, ainsi que les problèmes de son frère Travis avec les animaux sauvages ne seront qu'une nouvelle étape de son apprentissage de la vie.
    La suite de Calpurnia est une réussite complète. On est même encore plus intéressés par ce qui va advenir de la jeune scientifique. Sa relation avec son jeune frère, un amoureux de la nature et des animaux, est passionnante puisqu'elle nous fait découvrir un personnage attachant et bouleversant. Dans ce volume, Calpurnia se retrouvera une nouvelle fois confrontée à des stéréotypes qui la dépassent et qui remettront en question le regard qu'elle portait jusqu'alors sur sa famille.
    Dès 12 ans.

     

    Pour découvrir mon avis sur le premier volume c'est ICI !

     

    Calpurnia et Travis
    Jacqueline Kelly (traduit de l'anglais, USA)
    École des Loisirs
    18,50 euros
    9782211224680

     


    votre commentaire
  • La Passe-Miroir 3

    On l'attendait, le voilà enfin !
    Le troisième volume de la série de La Passe-Miroir nous fait une nouvelle fois tourner la tête. Christelle Dabos a réussi à élargir encore plus son univers, tout en gardant un souffle incroyable à son histoire. Elle nous embarque avec son héroïne Ophélie dans la société ultra contrôlée qu'est l'arche Babel. La jeune liseuse y fera des découvertes importantes et des rencontres terrifiantes. Ses pas l'a mèneront-t-ils enfin jusqu'à Thorn ?
    Palpitant de bout en bout, cet avant-dernier tome nous fait voyager dans l'imagination débordante de son auteur. On en redemande !

     

    Si vous n'avez encore jamais lu les aventures d'Ophélie, rendez-vous ICI pour connaître mon avis sur le premier tome.

     

    La Passe-Miroir, tome 3 : La mémoire de Babel
    Christelle Dabos
    Gallimard jeunesse
    9782075081894
    18 euros

     


    votre commentaire
  •  Tarzan, Poney méchant

     

    Les propriétaires de Tarzan sont partis pour une année complète. Ce magnifique poney Connemara irlandais n'a pas le choix, il devra vivre pendant cette très longue période au centre équestre des Edelweiss. Le cauchemar commence alors pour le petit cheval qui se retrouve au milieu d'enfants terribles et de randonnées forcées. Mais, notre héros a plus d'un sale tour dans son sac ! Il prépare un plan imparable pour se sortir de cette situation. Le tout avec un humour désopilant et des répliques piquantes bien sûr.
    Les adorateurs du Petit Nicolas de Goscinny et de la série des Jean-Quelque-Chose de Jean-Philippe Arrou-Vignod se régaleront de cette petite pépite. Ce premier titre des romans de la nouvelle collection « Poulpe Fiction » nous donne un très bon avant goût ! On attend de voir ce que donnera la suite avec impatience.
    Dès 9 ans.

     

    Tarzan, Poney méchant
    Cécile Alix (Texte) et Louis Thomas (Illustrations)
    Gründ, collection "Poulpe Fictions"
    9,95 euros
    9782377420018


    votre commentaire
  •  Le coeur en braille

    En grande difficulté scolaire depuis toujours, Victor se définit lui même comme un cancre. Les mathématiques sont pour lui une énigme constante, les cours de sport se révèlent être une torture et pour ne rien arranger le CPE du collège le surveille de près. Seuls son père, un grand amateur de voitures de la marque Panhard, et son meilleur ami Haïçam, un boulimique des Loukoums et joueur d'échecs invétéré, semblent le comprendre. Tout bascule le jour où Marie-José, le génie de la classe, lui propose son aide pour réviser. C'est une amitié incroyable qui commence alors sous nos yeux ébahis.
    Il n'est malheureusement pas possible d'en dire plus sur l'intrigue de ce roman. En effet, on risquerait de gâcher l'immense plaisir de cette formidable lecture pour adolescents. Les émotions se bousculent, on rit et on pleure en même temps. On s'attache à cette bande de personnages incroyables et tellement géniaux. On est obligés de se reconnaitre dans au moins un trait de caractère de Victor qui pose des questions pertinentes sur la vie. Pascal Ruter maîtrise l'art de nous émouvoir, il a réussi un pari difficile, parler de l'amitié et de l'amour adolescent sans tomber dans le niais. Bravo !

     

    Le cœur en braille
    Pascal Ruter
    Didier Jeunesse
    15 euros
    9782278085576


    votre commentaire
  •  Celle qui voulait conduire le Tram

    Célestin est parti sur le front lors de la guerre 1914-1918. Sa jeune épouse, Agnès, est restée à Lyon pour l'attendre. Mais en l’absence des maris, la vie quotidienne se réorganise. Certains métiers, jusqu'ici réservés aux seuls hommes, sont maintenant ouverts aux femmes. Ainsi, elles participent elles aussi à l'effort de guerre. Agnès réussit à se faire embaucher comme Wattwoman. Non seulement ce poste paye bien mieux que son ancien travail à l'usine, mais en plus il lui procure une sensation de liberté bienvenue. Pourtant, une fois le conflit terminé et son mari rentré à la maison, les choses redeviennent comme avant. Elle ne peut plus conduire de tramway. Son époux a changé lui aussi, il est froid et distant. Serait-ce le poste plus prestigieux acquis par son épouse lors de ces années de conflit qui les éloigne? Ou est-ce son adhésion récente à une association de suffragettes ?
    Roman féministe et historique, Celle qui voulait conduire le Tram est une belle leçon de courage et de persévérance. Les personnages sont profonds et très bien travaillés. La force du récit réside dans la confrontation entre Agnès et Célestin, qui ne se comprennent plus. La jeune femme représente à elle seule toutes les femmes qui se sont battues durant cette période pour l'accès à des droits égaux à ceux des hommes. Célestin, au contraire, est ancré dans les traditions et refuse catégoriquement le moindre progrès dans ces domaines. Le texte est bien construit et il est clair que l'auteur s'est bien renseignée sur le sujet. De plus, même si la Première Guerre Mondiale a souvent été traitée dans les romans historiques pour adolescents et jeunes adultes, elle ne l'a été que très rarement par ce biais. En effet, l'auteur traite ici des conditions de vie de ceux et celles restés à l'arrière, surtout, elle le fait admirablement.

     

    Celle qui voulait conduire le Tram
    Catherine Cuenca
    Talents Hauts
    14 euros
    9782362661549


    1 commentaire